l'Annuaire des Astrologues

FDAF - Fédération Des Astrologues Francophones - fdaf@fdaf.org

 

Romain BONTEMS

 

Nom-Prénom/ Raison Sociale

Romain BONTEMS

Coordonnées

09 70 44 78 42
(de l’étranger : +33 8 70 44 78 42)

Mail : info@astro-diagnostic.com

Site : www.astro-diagnostic.com

 

Depuis quand pratiquez-vous l’astrologie ?

Depuis 2 ans

 

Comment vous êtes-vous formé ? (Autodidacte ? Cours ? Dans ce cas quel professeur ou école ?)

J’ai commencé par apprendre seul, avec des ouvrages qui m’ont été conseillés par des spécialistes. Cela m’a permis de comprendre les principes de l’astrologie, et de monter les thèmes. J’ai ensuite suivi les cours de l’IEA, afin de recevoir un enseignement qui unifie mes connaissances, les consolide, et enfin de partager avec mes formateurs et mes condisciples.

 

Vous reconnaissez vous dans un courant ? Si oui lequel ? Sinon, pourquoi ?

Je m’intéresse particulièrement à l’astrologie traditionnelle et à l’astrologie humaniste. Je trouve aussi certaines inspirations dans l’astrologie conditionnaliste, qui a fait je crois des découvertes et présenté son travail de façon souvent utile et toujours intéressante. Pour revenir à l’astrologie traditionnelle c’est pour moi la base, car c’est elle qui a le plus de recul pour donner son sens à une science d’observation comme l’est l’astrologie. Quant à l’astrologie humaniste, elle intéresse nécessairement celles et ceux qui voient l’homme dans l’univers comme une partie d’un tout, avec cependant une destinée unique. Je dois dire aussi que les discours spirituels m’intéressent de façon générale, en ce qu’ils donnent un sens à la totalité et à tous les plans de l’existence. Cette recherche de l’unité me semble fondamentale, si elle respecte aussi les particularités.

 

Comment qualifieriez-vous votre approche de l’astrologie ? (Outil de connaissance de soi ? Aide à la décision ? …)

Je vois l’astrologie, fondamentalement, comme un outil de prise de conscience. C’est un élément déclencheur, qui met ou aide à mettre des mots sur des réalités qui sont la plupart du temps émotionnelles, et classées par chacun de nous dans des catégories vagues, changeantes, voir fuyantes. Avec l’astrologie, je peux aider les personnes à se reconnaître dans la typologie astrologique, et à mettre ces éléments en mouvement, en interaction dynamique. Le reste, je considère qu’il doit venir d’eux. Je peux les aider bien sûr, mais je ne suis pas directif. Parfois cela suffit, et un travail de digestion est nécessaire. Parfois, les clients veulent continuer et entrer dans certains aspects précis : le tempérament, les fonctions planétaires, les complexes astrologiques. Il me semble essentiel que les clients reformulent à chaque étape leurs motivations de consultants (au minimum avant et après la consultation). A partir de là, une discussion s’engage, qui permet de voir à quel niveau l’outil astrologique et son langage peuvent intervenir. Pour illustrer cela de manière  concrète, si un client me demande quel métier il doit faire, je vais avant toute chose m’assurer que c’est bien ce qu’il attend de moi. Souvent, il apparaît que la véritable motivation était plutôt : « Quel est mon tempérament astrologique, et avec quel métier cela peut-il s’accorder ? » Ou encore : « Je voudrais créer mon entreprise, mais je ne me sens pas sûr de moi ». C’est à partir de ces formulations plus claires que je sais exactement à quel niveau je dois intervenir. C’est, je crois, plus responsabilisant que de dire à quelqu’un : « Vous devriez être horloger, professeur d’université, ou styliste ».

 

Mêlez-vous l’astrologie à d’autres disciplines dans votre pratique ? Si oui : lesquelles ? Comment ? Pourquoi ?

Non. Je perfectionne chaque jour mon expérience pratique et théorique de la caractérologie et de la psychanalyse. Cela me permet de faire des ponts et de structurer ma pratique. Mais je ne suis ni psychologue, ni analyste.

 

Quels services proposez-vous ? (étude natale, synastrie, transits, progressions, orientation professionnelle/scolaire, coaching de vie…)

Je propose l’étude du thème natal, la synastrie, les progressions et transits, l’orientation professionnelle. Le principal est d’aider les personnes à utiliser ces informations de façon concrète. Cela peut passer par de l’écoute, du conseil, du coaching,... en fonction des motivations de chacun.

Pour ce qui concerne progressions et transits, je me situe dans une perspective projective (basée sur l’élaboration de projets), mais je ne fais pas de prévisions. Il est différent de dire à quelqu’un : « vous risquez d’avoir des difficultés cette année dans vos relations avec les autres », (que ce soit lié à un indice astrologique ou à un indice psychologique comme la susceptibilité ou la nervosité), et « en janvier, vous allez avoir un conflit avec une certaine personne de votre entourage professionnel qui pourrait avoir des conséquences graves ». Dans le premier cas, on aide la personne à prendre conscience d’une possible fragilité, et à se positionner par rapport à cela. Dans le second, j’aurais l’impression de me mettre en valeur en étant dans le secret des dieux, sans que cela soit utile. Je tiens à préciser au passage que je ne suis pas un confident du Destin.

 

Pourquoi avez-vous choisi d’adhérer à la FDAF ? Qu’attendez-vous d’elle ?

J’ai choisi la FDAF car c’est d’abord son fondateur qui m’a formé. Ensuite, parce que tous les conseils et les professionnels que j’y ai trouvés se sont avérés utiles et constructifs. J’en souhaite donc autant à celles et ceux qui lui feront confiance. Enfin, il me semble utile que les professionnels d’une même aire linguistique et culturelle soient identifiables et reconnus comme tels.

page d'accueil - site FDAF